Language of Description: French
  1. Direction générale de la Sûreté Publique. Office des Étrangers (et précurseurs en droit). Surveillance des frontières.

    Ce fonds est divisé en séries portant sur le cadre juridique de la surveillance des frontières, des instructions générales, des visas et du contrôle à proprement parler des frontières, des dossiers classés par pays frontalier, par moyen de transport comme la voie terrestre, le chemin de fer, les voies aériennes et maritimes, ainsi que des documents concernant le contrôle effectué en collaboration avec d’autres services comme la gendarmerie et la douane. Les dossiers suivants sont de grand intérêt : n°28 : dossiers présentant les instructions aux gouvernements locaux et centraux concernant l...

  2. Services généraux. Dossiers relatifs à l’octroi de la Croix des évadés.

    Ces dossiers sont classés par ordre alphabétique. Il s’agit principalement de correspondance, de documents administratifs émanant des services du ministère de la Justice, vérifiant si le demandeur a réellement eu ou fait telle ou telle affectation ou tâche pendant la Seconde Guerre mondiale. Ces dossiers mentionnent généralement le lieu et la date de naissance du demandeur, éventuellement son histoire et le récit de son internement, de son évasion, les dates de sa sortie du pays et de son entrée dans l’armée d’un pays allié. On y trouve des dossiers d’officiers, de commandants, de volontair...

  3. Administration de la Sûreté Publique. Service de la Police des Étrangers. Dossiers individuels ouverts entre 1913 et 1930 (nos 1.000.000 – 1.668.399).

    La Police des Étrangers ouvrait un dossier individuel pour chaque étranger entrant sur le territoire. Ces dossiers se composent généralement comme suit : une déclaration d’inscription dans une commune, mentionnant la situation familiale, professionnelle et période durant laquelle l’étranger souhaitait rester en Belgique ; les déménagements et changements de résidence ; les actes de l’État civil, dont des actes de mariages, de naissances et de décès ; une ou plusieurs photographies de l’étranger ; une fiche de signalement décrivant la forme du visage, la morphologie, la couleur des yeux, des...

  4. Administration de la Sûreté Publique. Service de la Police des Étrangers. Série A. Dossiers individuels ouverts entre 1931 et 1943 (n°s 1 – 419.999).

    La Police des Étrangers ouvrait un dossier individuel pour chaque étranger entrant sur le territoire. Ces dossiers se composaient généralement comme suit : une déclaration d’inscription à la commune, mention de la situation familiale, professionnelle et période durant laquelle l’étranger souhaite rester en Belgique ; déménagements et changement de résidence ; actes de l’État civil, dont des actes de mariages, de naissances et de décès ; une ou plusieurs photographies de l’étranger ; … Enfin, la page de garde du dossier renvoie vers les noms, prénoms et numéros de dossiers de proches et memb...

  5. Administration de la Sûreté Publique. Service de la Police des Étrangers. Dossiers généraux, troisième série.

    Ce fonds est riche et varié. On y trouve notamment les dossiers suivants : n°637 : Dossier d’informations sur l’admission de réfugiés juifs en Belgique pendant les années 1933-1940, demandé par le Centre national des hautes études juives (1964) ; n° 14 : Visa – Émigration des Juifs roumains vers Israël (transit par la Belgique) (1960-1978) ; nos 20-21 : Visa – Israéliens d’origine russe en transit en Belgique en attendant d’émigrer aux États-Unis ou désirant rester en Belgique (1974). Déclaration d’arrivée. Fondation Tolstoï ; nos 22-26 : Visa – Juifs d’origine russe en transit en Belgique ...

  6. Ministère de la Santé publique. Mission de liaison belge auprès du Service international de Recherches à Bad Arolsen.

    Ce fonds contient des documents concernant l’organisation de la mission de liaison, le suivi des personnes, une riche correspondance, des demandes de renseignements classées par ordre alphabétique, des publications du Service International de Recherches (SIR) et de la documentation diverse. Les numéros suivants sont notamment de grand intérêt : n°135 : lettres et minutes de la correspondance entre Marie-Céline de Dorlodot, le Service Social Juif (SSJ) et les autorités allemandes (le Landesversicherungsanstalte et le Deutsche Dienststelle) concernant les certificats pour le port de l’étoile ...

  7. SPF Justice. Direction générale Législation, Droits fondamentaux et Libertés. Direction Droits fondamentaux. Service des Cultes et de la Laïcité. Dossiers du Culte israélite.

    Ce fonds est très riche. Il se divise originellement en deux parties : Affaires générales et Affaires provinciales. L’ordre y est thématique et non chronologique, on y voit se côtoyer des documents de diverses périodes, certains dossiers couvrent des décennies, ce classement permit aux fonctionnaires en charge des dossiers de les compléter sur de longues périodes. Les thèmes traités s’inscrivent dans le cadre des compétences du Service des Cultes du Ministère de la Justice : la reconnaissance des lieux de culte et des communautés religieuses, la gestion des bâtiments du culte, la nomination...

  8. Ministère de l’Éducation nationale et de la culture. Archives I (19ème et 20ème siècles).

    Ce large fonds n’a pas encore été entièrement inventorié. Quelques séries furent identifiées et classées. On notera une série émanant du Conseil Culturel francophone et une seconde concernant l’organisation de l’enseignement. Les dossiers suivants sont pertinents pour notre sujet d’étude : CC120, n°8: Étudiants juifs (décembre 1941 – juin 1942), dossier composé d’ordonnances et de correspondance; MAN 118 : Notes et projet d’arrêté relatifs à l’inspection des cours de religion protestante et israélite (1956).

  9. Ministère de l’Intérieur. Commission de la Reconnaissance nationale.

    La Commission de la Reconnaissance nationale, créée en janvier 1946, était chargée de rassembler et de vérifier les informations concernant les personnes pouvant être reconnues pour services rendus à la nation. Les dossiers de cette commission portent sur l’examen de ces demandes de distinctions honorifiques, faites en faveur de personnes autres que des militaires, ayant acquis des droits à la reconnaissance nationale par des actes d’héroïsme, de dévouement patriotique, de courage civique, de participation à des œuvres d’assistance et autres services rendus à la nation pendant la Seconde Gu...

  10. Commission belge Pour l’Étude des Problèmes d’Après-Guerre.

    Ce fonds contient de la correspondance, des notes et des rapports portant sur diverses questions propres à la période d’après-guerre, mais aussi des documents traitant de la guerre, de l’administration allemande en Belgique, des problèmes de ravitaillements et de la politique extérieure de notre pays. Dans la série correspondance générale, on notera les dossiers n°28 : Ivtcher, n°30 : Kirschen, le n°427 : Gottschalk, note sur le chômage ; dans la série documents secrets on notera le n°1058 : travail forcé et déportations, n°1090 : déportations, n°1107 : la nazification des jeunes, n°1201 : ...

  11. Archives des cabinets du Premier Ministre Hubert Pierlot à Londres.

    Ce fonds contient les documents émanant des cabinets ministériels du Premier Ministre, ses compétences et attributions furent grandement renforcées dans l’exil. Les dossiers suivants sont de grand intérêt dans le cadre de notre sujet d’étude : n°113 « Accueil de Juifs de Belgique réfugiés au Portugal (1941-1944) » ; n°253 « Publications juives (1941-1944) (The Jewish Bulletin, The Jewish Chronicle, United Palestine Appeal, American Jewish Congress) » ; n°302 « Répression des crimes de guerre (1943-1944) » ; n°456 « Persécutions antijuives en Belgique occupée (spoliation), démarche entrepris...

  12. Chancellerie du Premier Ministre. Cabinet du Premier Ministre et Secrétariat du Conseil des ministres.

    Ce fonds contient des dossiers du Cabinet du Premier Ministre, de diverses Commissions et du Secrétariat du Conseil. Le chercheur y trouvera notamment les dossiers suivants : n°17 : Réparations allemandes aux victimes belges du nazisme ; n°50 : Commission interministérielle chargée d’étudier le problème des Réfugiés politiques en Belgique et personnes déplacées ; n°52 : Comité ministériel restreint pour la répartition des réparations allemandes aux victimes belges du nazisme ; n°185-195 : Victimes des deux Guerres.

  13. Haut Commissariat à la Sûreté de l’État.

    Ce fonds contient les minutes des lettres sortantes du Haut Commissariat à la Sécurité de l’État. Certaines minutes concernent le statut complexe de Juifs de nationalité allemande n’ayant pas porté l’étoile jaune pendant la guerre. En effet, leur statut posait question, selon qu’on les catégorisait comme ennemis, réfugiés ou différemment.

  14. Ministère de la Santé publique et de la Famille, Office central d’identification des œuvres sociales et d’assistance.

    Ce fonds contient des pièces ayant trait aux activités de l’Office, aux personnes secourues ainsi que de la correspondance. L’Office publiait un répertoire officiel des institutions sociales et d’assistance de Belgique. Dès 1917, des dossiers concernant les organismes répertoriés furent constitués, dont le n°55 : Service Social Juif (SSJ) et l’Aide aux Israélites victimes de la guerre (AIVG).

  15. Administration de la Législation. Dossiers individuels des demandes de naturalisation. Octroi. Série I (dossiers n° 1-4888).

    Il s’agit de dossiers individuels comprenant en général un procès verbal d’acceptation de la naturalisation avec pièces à l’appuis, le rapport du procureur général et le rapport de l’administration de la Sûreté Publique.

  16. Administration de la Législation. Dossiers individuels des demandes de naturalisation. Octroi. Série II (dossiers n° 101-65999).

    Il s’agit de dossiers individuels potentiellement très riches en informations, de taille néanmoins variable. Ils comprennent en général de la correspondance, des documents administratifs émanant du ministère de la Justice, du parquet, des copies de certificats de bonne vie et mœurs, des extraits du registre des étrangers, une notice biographique du demandeur, des informations concernant ses proches, sa situation familiale et les raisons de sa migration.

  17. Administration de la Législation. Dossiers individuels des options de patrie.

    Il s’agit de dossiers individuels de taille variée. Ils comprennent en général de la correspondance, des documents administratifs émanant du ministère de la Justice, du parquet et des Cours d’Appel.

  18. Administration de la Législation. Dossiers individuels concernant le séjour d’étrangers en Belgique (dossiers n° 1-3368).

    Ce fonds comprend les dossiers des demandes introduites avant 1925. Il s’agit de dossiers individuels constitués de correspondance, de documents administratifs concernant la demande d’autorisation de domicile en Belgique, de lettres du demandeur, d’informations personnelles le concernant ainsi que ses proches et d’informations sur sa situation professionnelle. L’étranger introduit fréquemment en parallèle une demande de naturalisation, renvoi est fait à l’arrêté royal publié au Moniteur belge et au numéro de la Sûreté Publique le concernant.

  19. Archives diplomatiques.

    Ce fonds est très riche, on y trouvera différents dossiers accessibles par mots-clés. On notera notamment des dossiers intéressants se référant aux mots-clés suivants : question juive, sionisme, étrangers, israélites, Pologne, émigration, Allemagne, réfugiés. Au mot-clé « question juive », se trouvent des dossiers relatifs à l’avant-guerre [12.989], aux persécutions des Juifs en Allemagne nazie [II.336], en Roumanie [II.409] et concernant la Seconde Guerre mondiale [II.742]. Les dossiers liés au mot-clé « sionisme » renvoient à des dossiers généraux datant de 1921 à 1936 [II.522] et à l’éta...

  20. Fonds Affaires juridiques.

    Ce fonds contient des dossiers individuels relatifs à des questions juridiques gérées, administrées ou posées à l’AIVG puis au SSJ. Ces questions sont d’ordre varié, elles concernent des procès entre parties, des demandes de permis de travail, des conflits avec des autorités administratives comme la police, des demandes de naturalisation, des demandes d’adoption d’enfants, des questions de succession, des pertes de passeports, des condamnations au pénal, des demandes d’indemnisations et spoliations de biens, des demandes d’indemnisation ou de réparation auprès des autorités allemandes suite...