Fonds Jean-Michel Grunebaum

Identifier
20AR/1-20AR/4
Language of Description
French
Dates
1 Jan 1830 - 31 Dec 2002
Source
EHRI Partner

Extent and Medium

4 cartons ; 0,50 mètre linéaire

Creator(s)

Biographical History

Jean-Michel Grunebaum est né le 8 juillet 1914 à Paris (dixième arrondissement), fils de Jacques Grunebaum et de Sara Alice Rheims : par son père alsacien, il était le descendant de Rosa Grunebaum, interprète et amie de Mozart.

Jean-Michel Grunebaum fit ses études aux lycées Condorcet et Louis-le-Grand : ses condisciples se nommaient Georges Pompidou ou Léopold Senghor.

Docteur en droit, Grunebaum choisit d'abord le barreau ; il abandonna rapidement cette voie pour le journalisme et entra en 1935 à la Radiodiffusion française, au service des émissions coloniales et vers les territoires d'Outre-mer. A la veille de la guerre, il présentait à Radio-Paris la revue de presse du matin.

Mobilisé en août 1939, il fut blessé le 1er janvier 1940 ; revenu dans une unité combattante, il fut fait prisonnier en juin 1940. Après deux évasions successives, Jean-Michel Grunebaum gagna l'Angleterre et s'engagea dans les Forces françaises libres (FFL). En 1943, il fut envoyé en mission en France pour organiser la résistance militaire en Aquitaine : arrêté, il s'évada et s'enfuit en Espagne, où, rattrapé, il fut envoyé au camp de concentration de Miranda de Ebro (Espagne). Libéré, il fut volontaire pour le front italien dans une unité de tirailleurs marocains.

Démobilisé le 30 juillet 1945, Jean-Michel Grunebaum devint chef du service de l'agence européenne de presse (1945-1947), puis il fut successivement rédacteur au service politique de (1947), de (1948) et du (1949).

En 1949, il entra à : il fut d'abord rédacteur, puis chef des informations (1961). En 1962, il devint président de l'association de la presse ministérielle.

Militant syndicaliste dès 1936, Jean-Michel Grunebaum quitta la CGT en 1948 pour fonder Force ouvrière (FO), dont il fut secrétaire général ; il fut aussi président des journalistes de FO et secrétaire général FO de la presse.

Jean-Michel Grunebaum a également été membre de diverses institutions, dont le Conseil économique et social, le Conseil d'administration de l'ORTF, le Conseil supérieur de l'agence France-Presse et la Commission supérieure de l'Enseignement technique.

Il était chevalier de la Légion d'honneur et décoré de la croix de guerre 39-45, de la rosette de la Résistance, de la médaille des Evadés et de la médaille d'Outre-mer.

Jean-Michel Grunebaum avait épousé Marie Joseph Germaine Trigane. Il est décédé le 21 décembre 2001 à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine).

Amie proche de Jean-Michel Grunebaum, Christiane Chouet Gérard est née en 1927 à Pessac-sur-Dordogne (Gironde). En 1945, elle entama une carrière de secrétaire médicale, chargée de la démobilisation des prisonniers, puis entra dans la fonction publique, au ministère des Affaires sociales.

Parallèlement, elle a mené une carrière lyrique : en 1950, elle rencontra la pianiste Simone Datain et apprit le chant (tessiture de soprano colorature) sous la direction de Georges Thil.

Acquisition

Don manuel de madame Christiane Chouet Gérard du 9 mars 2002 (entrée n° 4766 du 4 avril 2002).

Publication Note

La Morasse des Fondateurs

, n°18, janvier 2001, p.1-4

Process Info

  • Établi par M. Lacousse, conservateur du patrimoine